Transport d'animaux : le Canada en retard sur l'Europe

Une polémique secoue le Canada au sujet du transport des animaux depuis la diffusion du magazines Enquêtes .

DSC02003

C'est un peu caricaturale, mais la population canadienne se divise maintenant en deux groupes :
  • Les végétariens convaincus.
  • Les carnivores dénonçant un certain syndrome Bambi
La France est particulièrement concernée par le transport d'animaux du fait de son importante activité d'élevage et de sa situation géographique au coeur de l'Europe. Elle s'est donc dotée très tôt d'un dispositif juridique et a mis en place des systèmes de contrôle appropriés tant pour les conditions liées au véhicule, l'aptitude des animaux à être transportés, les rythmes précis à respecter que pour l'agrément des transporteurs. Transporter un animal, c'est veiller à son bien être, à son chargement, dans le véhicule pendant les arrêts, et à son déchargement pour :
  • respecter l'animal qui se trouve dans des conditions inhabituelles,
  • respecter le travail de l'éleveur qui a veillé à son bien être,
  • garantir une qualité de la viande lorsqu'il est conduit à l'abattoir,
  • diminuer les risques d'accident du travail.


IMGP0262


LIENS EXTERNES :



2 commentaires:

recettes-milkandkisses a dit…

Bonjour!

Je suis une végétarienne française convaincue depuis 8 ans maintenant.

Chez nous aussi on entend parler en ce moment du transport des animaux, et nous avons notamment entendu parler du stock de viande rappelé aux USA car les animaux étaient abattus dans des conditions qui sont à l'opposé du respect de l'être vivant.

Le transport vers les abattoirs est effectivement long, les animaux sont souvent parqués dans des camions sans eau ni nourriture, même en plein été!

Je ne souhaite pas convertir toute la population mondiale au végétarisme, mais une réelle prise en compte est nécessaire pour faire cesser toutes les dérives violentes faites aux animaux au moment de l'abattage.

Je ne sais plus qui a dit que si tout le monde voyait ce qu'il se passait dans un abattoir, il y aurait beaucoup plus de végétariens!

wouf a dit…

Je suis un carnivore défenseur des animaux (il y en a!). J'assume notre place de prédateur dans la chaîne alimentaire, mais je lutte comme toi contre les mauvais traitement animaliers.